Poème vietnamien : Nhớ Xuân Xưa, et traduction

Publié le 17 Mai 2009




Thơ Việt và dịch qua tiếng Pháp









Nhớ Xuân Xưa

Nhà nàng cách một dậu thưa
Xuân sang hoàng cúc cũng vừa trổ bông
Nàng thường vận áo cánh hồng
Ra đứng tựa cửa để hong tóc chiều

Một chiều mưa gió đìu hiu
Nàng không hong tóc, tôi nhiều nhớ mong
Nhớ sao là nhớ lạ lùng
Cầu cho mưa lạnh, coi hong tóc chiều

Tôi thầm cảm thấy đã yêu
Nhưng không dám tỏ những điều mến thương
Vì tôi nặng kiếp phong sương
Quanh năm lặn lội chiến trường miền xa

Xuân sau được phép thăm nhà
Lòng tràn vui sướng chan hòa tình yêu
Đến nhà, chợt thấy buồn hiu
Nhà em cửa đóng gió reo ngoài trời

Chiều nay cũng gió mưa rơi
Nhìn sang hàng xóm một trời nhớ mong
Nghe như mưa ở trong lòng
Giọt mưa giá buốt rơi trong lòng mình

Nhìn quanh bốn phía lặng thinh
Xót thương số phận thân mình bơ vơ
Tôi nay như kẻ trễ đò
Vì cô hàng xóm cũng vừa sang sông

Nghe như mưa ở trong lòng
Xuân về tôi chép vài giòng thơ đau

Thơ : Poème de Trịnh Hưng 




Souvenir d’un lointain printemps

Sa maison étant séparée de la mienne par une haie vive espacée de plantes
Le printemps venu, des chrysanthèmes ayant fleuri au soleil éclatant
Portant habituellement un chemisier rose
Elle restait debout en s’appuyant à la porte pour sécher les cheveux

Un soir de pluie accompagnant un vent légèrement triste
Elle ne fut phus là pour sécher les cheveux et je pensai beaucoup à elle
Je pensai intensément à elle tout en priant pour que la pluie cessât
Afin de pouvoir la voir en train de sécher les cheveux le soir

J’eus le sentiment de l’aimer en secret
Mais je n’oserais manifester mon amour désespéré
À cause de ma vie d’aventurier
Peinant au front lointain tout au long de l’année

Au printemps suivant, j’obtins la permission de rentrer à la maison
Le cœur rempli de bonheur et d’amour débordant
Une fois parvenu dans ma demeure, la tristesse m’envahit soudain
En voyant ta maison toutes fenêtres fermées
Alors que le vent sifflait furieusement dehors…
Ce soir aussi, il pleut et vente tristement
Mes regards se dirigeant vers la maison de mon rêve
Pleine de souvenirs et d’espoir
J’entends la pluie comme s’il pleuvait dans mon cœur
Des gouttes de pluie glacées tambourinant dans mon âme malheureuse

En voyant qu’autour de moi tout semble silencieux
Je compatis à mon destin solitaire
Je suis dorénavant pareil à celui qui a manqué sa barque
Ma voisine en effet venant de traverser la rivière

J’entends la pluie comme s’il pleuvait dans mon cœur
Le printemps arrivé, j’écris ces quelques vers d’un poème douloureux


Dịch : Traduit par Lê Mộng Nguyên

 

Rédigé par Nhạc Việt Dominique

Publié dans #Poème vietnamien et traduction en français

Repost 0
Commenter cet article

francis laval 27/06/2011 15:58


Bonjour Dominique ,c´est encore moi Francis ,je te dis que j´ai lus tous les poémes traduit en francais ,en fais je cherché un poeme d´un pére a sa fille si il y a quelque chose sur se sujet en
Vietnamien traduit en Francais mercis de me l´envoyer et mercis au poétes,j´ai bien aimé ton blog on y vois claire tout de suite ,pas comme forumVietnamien ou je me suis perdu ,j´écouterais ta
musique des que je peu et je te ferai un comentaire promis bonne journée et bonne continuation Francis