Légende vietnamienne : Une vraie amitié de Lưu Bình et de Dương Lễ

Publié le 27 Mai 2009









L'histoire d'une vraie amitié de Lưu Bình et de Dương Lễ

Il était une fois deux garçons, l'un s'appelait Lưu Bình, l'autre Dương Lễ. Ils étaient liés par une profonde amitié. La famille de Lưu Bình était très riche, alors que Dương Lễ vivait dans la mirère. A la mort de leurs parents respectifs, Lưu Bình accueillit son ami dans sa maison, et le fit profiter de son aisance. Ils faisaient les mêmes loisirs. Dương Lễ conscient de sa situation, s'appliquait dans ses études, cherchait à approfondrir ses connaissances. Lưu Bình, fort de ses richesses, se prélassait dans le plaisir et le jeu.

Le jour des concours nationaux, Dương Lễ réussit brillamment. Il fut aussitôt nommé gouverneur par le roi, et partit prendre son poste dans une province éloignée. De son côté, Lưu Bình échoua lamentablement. Dépité, il rentra au village et reprit sa vie de débauche. Il s'appauvrit de jour en jour ; il continua néanmoins d'étudier, espérant réussir la prochaine fois.


Mais à la session suivante, il échoua de nouveau. Découragé et ruiné, Lưu Bình quitta son village. Un jour, comme il traversait la province gouvernée par son ami, il se souvint de leur amitié et de la manière dont il avait recueilli Dương Lễ. Il se rendit donc au palais du gouverneur et sollicita un entretien. A sa grande surprise, non seulement Dương Lễ ne voulut pas le recevoir, mais il le fit chasser par ses gardes.


Lưu Bình s'en alla, la rage au coeur, maudissant l'ingratitude et le manque d'humanité de son ancien ami. Il se promit, sans trop y croire, de réussir les concours afin de surmonter cette humiliation. En regagnant son village, il s'arrête dans une auberge tenue par une femme. Ellle s'appelait Châu Long et vivait seule. Comme elle lui témoignait de la sympathie, Lưu Bình s'attarda à l'auberge, et finit par y rester avec le consentement de Châu Long.


Châu Long poussait avec insistence Lưu Bình à étudier, l'encourageait de ses douces paroles et de sa détermination. Lưu Bình se laissa persuader par ces attentions et se remit sérieusement à préparer son concours. Jamais il n'avait autant travaillé, et bientôt ses progrès furent manifestes. Cela ne l'empêchait pas d'être sensible aux charmes de Châu Long et il lui fit à plusieurs reprises des avances que Châu Long repoussa avec douceur, en lui disant qu'il devait avant tout être reçu à ses examens et qu'après il serait toujours temps de penser à l'amour. Lưu Bình n'avait donc d'autre possibilité que de se consacrer à son concours, tout en nourrissant l'espoir de conquérir Châu Long, et de prendre sa revanche sur son ancien ami.


A la session suivante, effectivement, il réussit brillamment et fut nommé à de hautes fonctions. Le coeur rempli de joie et de fierté, il se dépêcha de retourner à l'auberge pour annoncer la bonne nouvelle. Quelle ne fut pas sa déception de voir l'auberge fermée et de constater que Châu Long avait disparu. Il la chercha partout en vain.


Son désespoir lui rappela sa revanche et il se présenta au palais du gouverneur en se faisant annoncer en tant que haut dignitaire du royaume. Dương Lễ l'accueillit alors en grande cérémonie avec force marques d'amabilité et de joie manifeste. Lưu Bình Voulut lui reprocher son attitude ingrate de la précédente fois et l'hypocrite d'aujourd'hui. Soudain, il aperçut Châu Long qui arrivait derrière Dương Lễ.
 

Intrigué, il la pressa de questions, et apprit qu'elle était la seconde femme de Dương Lễ, envoyée auprès de lui avec mission de l'aider matériellement et de le pousser sur le chemin de la réussite. C'était la raison pour laquelle elle avait toujours refusé ses avances tout en l'entourant de mille attentions afin qu'il mène à bien ses études. Lưu Bình comprit alors quel était le plan de son ami lorsqu'il l'avait chassé. Emu et rempli de joie, Lưu Bình se réconcilia avec lui. Depuis, ils vécurent en bonne entente comme par le passé, symboles aux yeux du monde entier du vrai sens de l'amitié.

Source Nguyên Xuân Hùng







Rédigé par Nhạc Việt Dominique

Publié dans #Culture et traditions vietnamiennes

Repost 0
Commenter cet article

THU HIEN HOARAU 17/09/2009 16:12

j'aime bien cette légende je voudrai savoir si elle existe en livre lol voila^^
ca fait plaisir de voir des gens s'intéresser à la culture vietnammienne...
bonne continuation

Nhạc Việt Dominique 20/09/2009 18:59


Bonsoir THU HIEN HOARAU,

Oui vous pouvez trouver un livre sur cette légende, il faut juste faire quelques recherches sur le net.
Avec de belles légendes comme celles-là, il est facile d'appprécier la culture vietnamienne et l'envie me viens vite de vouloir le faire partager avec vous.
A très bientôt.
Très amicalement.


Lakrichi jean-marc 28/05/2009 17:56

Belle histoire, que j'aimerai bien pouvoir situer dans le temps ? celon l'époque, cela donne des renseignementS sur la vie des personnes.

Nhạc Việt Dominique 19/09/2009 17:09


Bonsoir Jean-Marc,

Difficile de situer l'époque de cette légende, mes recherches m'ont mené vers l'époque des trois rois, et qui aurait été écrit en écriture Chu Nôm qui fut inventée au XIIIè siècle, mais il faudrait
avoir une confirmation par un expert en littérature vietnamienne.
A très bientôt.