Áo Dài - Un instant de rêve... 7

Publié le 24 Mai 2009









Cette fois pas d'image à regarder, nous allons voir film qui nous donne une magnifique présentation du Áo Dài Trắng (ai dai blanc), je vous invite à visionner cette vidéo qui nous transporte vers un monde de rêve et de féminité, accompagner de la musique du célèbre mucisien vietnamien Trịnh Công Sơn.







Rédigé par Nhạc Việt Dominique

Publié dans #Vêtements traditionnels

Repost 0
Commenter cet article

momo51 13/11/2010 17:23


j'aimerai bien la chanson "LONG ME" traduit en français.merci


Nhạc Việt Dominique 30/12/2010 01:34



Bonsoir Momo51,


 


Bon bein voilà :


 


Lòng Mẹ


 


Lòng mẹ bao la như biển Thái Bình dạt dào,
Tình mẹ tha thiết như dòng suối hiền ngọt ngào,
Lời mẹ êm ái như đồng lúa chiều rì rào,
Tiếng ru bên thềm trăng tà soi bóng mẹ yêu.


 


Lòng mẹ thương con như vầng trăng tròn mùa thu,
Tình mẹ yêu mến như làn gió đùa mặt hồ,
Lời ru man mác êm như sáo diều dật dờ
Nắng mưa sớm chiều vui cùng tiếng hát trẻ thơ.


 


Thương con thao thức bao đêm trường,
Con đã yên giấc, mẹ hiền vui sướng biết bao,
Thương con khuya sớm bao tháng ngày
Lặn lội gieo neo nuôi con tới ngày lớn khôn.


 


Dù cho mưa gió không quản thân gầy mẹ hiền,
Một sương hai nắng cho bạc mái đầu buồn phiền,
Ngày đêm sớm tối vui cùng con nhỏ một niềm,
Tiếng ru êm đềm mẹ hiền năm tháng triền miên.


 


Musique de Y Vân   


 


 


Cœur de mère


 


Le cœur de mère est aussi immense que le Pacifique, débordant,


L’amour de mère est tel un ruisseau sans remous, rafraichissant,


Ses paroles sont douces comme une rizière du soir qui murmure,


Berceuses de mère aimée sur le perron quand éclaire la lune.


 


Le cœur de mère est pour ses enfants la pleine lune d’automne,


L’amour de mère est le vent qui caresse la surface de l’eau,


Ses berceuses douces comme une flûte de cerf-volant là-haut


Se mêlent matin et soir, malgré le soleil et la pluie, aux gazouillis de ses marmots.


 


Par amour pour ses enfants, elle a veillé tant de nuits,


Et quand ils s’endorment, comme elle se réjouit,


Par amour pour ses enfants, elle se débat jour et nuit sans compter


Ses difficultés pour les élever jusqu’à maturité.


 


Qu’il pleuve ou qu’il vente, bonne mère ne se soucie point de son corps maigre,


La rosée et le soleil ont blanchi sa tête remplie de peines,


Mais elle est heureuse matin et soir auprès de ses enfants,


Et à travers le temps ses berceuses apaisantes résonnent encore éternellement.


 


De rien !.


A très bientôt sur mon site.


Amitiés.